J’ai rencontré V. en 2008 à “L’Établissement Public de Santé Mentale” de St Venant (62). Les récits ci-dessous sont issus d’entretiens et prises de notes choisis ensemble.

HP

tapersurlesnerfsQuand je suis arrivée j’ai vu le médecin-psychiatre. Elle a dit qu’il me fallait un traitement.
Elle avait une seule feuille, d’un côté le traitement, de l’autre côté, les activités.Elle m’a mis de l’atarax, du valium, du dipiperan en gouttes, et du xanax. Au début je voulais pas les pren- dre, mais on m’a dit “c’est pour votre bien”.
J’ai eu la tête qui tournait, tout le corps qui tremble, des suées alors j’ai dit à la psy “ça va pas c’est insupportable”, elle a dit que c’était normal, que c’était le début du traitement, que ça allait durer quelques semaines, c’est tout !

Quand je suis arrivée, je pesais 56 kilos, en quelques semaines j’ai pris 7 kilos. Le dipiperan ça donne faim et soif, ça fait grossir.
Y’a aussi un médoc qui fait des montées de lait, et y’en a un autre qui fait trembler.
Fais gaffe aux médicaments qu’on te donne, faut savoir ce que ça te fais et à quoi ça sert.

À l’étage

Je voulais pas les prendre et j’ai foutu le bordel.
Alors ma psy m’a mise à l’étage. A l’étage, ça veut dire on descend pas avec les autres, on fait pas les activités, on reste dans la salle télé, on a pas le droit de faire de relaxation, pas le droit de fumer.
Le soir j’ai mis mon briquet dans ma chaussure, j’ai fumé dans les toilettes de ma chambre mais je me suis fait attraper, ils m’ont mise en isolement.

Isolement

Au début ils m’ont attachée sur un fauteuil, j’avais des fourmis dans les jambes, j’ai cassé le fauteuil. Ils m’ont injecté un produit qui faisait dormir, ils m’ont enfermée pendant une semaine. Le lit il est accroché par terre avec des vis tu peux rien casser. Y’a une fenêtre mais ils ont mis du collant avec des carrés et des petites croix on peut pas voir dehors.
Une fois j’ai vu un camion de flics arriver avec un détenu qu’ils ont mis en isolement. Il a demandé à fumer une clope il en pouvait plus.
Ils l’ont fait attendre longtemps, et quand ils l’ont fait descendre, il a mis un énorme coup de tête dans la porte en verre. Il a rien eu, la porte en verre elle a explosé.

Foyer “ espoir et vie ”

C’est tous les jours pareil :
Au matin, 6h debout, 6h30 dans la douche, petit déjeuner avant 8h. A midi, 11h, le traitement, 11h30 on mange, de 13h à 14h, temps calme.
De 14h à 17h, ateliers.
Entre 17h et 18h30 on a le droit de sortir.
Le soir, traitement à 18h30, 19h repas.
Au lit à 22h, 23h maximum.
On est tous majeurs, mais on a pas le droit d’avoir des rapports sexuels, ni d’avoir un copain, et on peut pas faire visiter notre chambre.On est par chambre de deux ou trois filles, on est neuf filles.
On a pas le droit d’inviter une copine d’une autre chambre pour écouter de la musique ou discuter…
Un coup on s’est dit venez les filles on va se voir quand même. Y’a une éduc qui vient : “Vous sortez ou vous serez interdites de sortie.”( ! )
Elle nous a obligé à être chacune dans notre chambre alors on s’est dit : “On va leur taper sur les nerfs nous aussi, on va merder leurs activités en faisant rien”.
On a fait ça pendant une semaine, quand ils nous demandaient pourquoi : “Vous êtes pas au courant, on fait grève !”
Le directeur a levé l’interdiction de sortie, mais on peut toujours pas s’inviter dans nos chambres.

A l’assiette !

Une fois j’avais acheté six paquets de chips ils ont dit : “ On va te mettre à l’assiette ”.
A l’assiette, ça veut dire on est assis, on va chercher le traitement, et quand ils nous appellent, on va à la cuisine chercher notre assiette qu’est déjà servie. Y’a une infirmière, elle m’a dit devant tout le monde : “ T’es à l’assiette, faut bien comprendre, c’est fini les petits pains, les merveilleux…”.

Les “ activités ”

-Y’a quoi comme activités au foyer ?
-Y’a menuiserie, peinture en bâtiment, jardinage, maths, français, cuisine, truc pour les traitements, truc pour les budgets, repassage, couture, hôtellerie, musique, caméra, hygiène de vie, encartage et distribution.
– Hygiène de vie ?
-Ouais, on doit vider toute notre armoire, on nettoie toutes les planches avec le spray et un chiffon, et on remet le linge…
-C’est quoi encartage et distribution ?
-Y’a un hangar à côté du foyer c’est pour le journal gratuit, on est payés pour mettre les pubs dans le journal, plier puis on distribue.
-C’est obligatoire ?
-Ils disent que non, mais quand on fait rien au bout de plusieurs fois on a un fax.
-C’est quoi un fax ?
-Ben ils notent sur un papier ce qu’on a fait et quand on en a trois, on a pas le droit de sortir.

Je crois en rien, mais la mort ça c’est réel.
En Septembre c’est l’anniversaire de la mort de ma mère, ils veulent pas que je sois triste, mais j’ai encore le droit d’avoir de la peine.